10 février 2007

Fin de mon aventure chez Sun: le Marketing 2.0 peût être à vos côtés


Le 31 Janvier a marqué mon dernier jour chez Sun Microsystems Inc. Après une aventure passionante de 4 années, je m'oriente vers de nouveaux horizons. Comme beaucoup d'anciens de Sun, les individus sont la chose qui me manquent le plus.
Ce qui m'a frappé lorsque j'ai rejoint l'entreprise en 2003 était l'approche téméraire de Sun à propos de l'IT. La signature "The network is the computer" n'était pas juste une pirouette marketing, mais une croyance sincère ayant pour but de changer pour toujours la façon dont le monde voit et s'approprie l'informatique. La Bulle Internet avait laissé Sun en mauvaise forme avec 50% de baisse de chiffre d'affaire à l'époque. Mais l'esprit "dot com" était toujours là car il s'agissait plus d'une raison d'être qu'une opportunité commerciale.
Cette façon de vivre digitale m'apparut clairement lors de ma première réunion interne. Je vis des executifs glisser leur badge d'employé dans une Sun Ray, un client léger matériel, pour retrouver instantanément leur environnement et les diapos qu'ils se préparaient à présenter, à des kilomètres de leur bureau habituel. Où est leur portable me demandai-je? Quelle étrange population? Le Network Computing était donc une réalité et il fonctionne à merveille, amis marketers.

J'ai attesté à plusieurs reprises de la capacité de Scott McNeally, le PDG de Sun à l'époque, d'affirmer des opinions non conventionnelles sans trembler, à l'encontre de tout ce que pensait le reste du monde -- ce qu'il appelait avec mépris la "sagesse conventionnelle". Le plus étonnant c'est qu'il avait souvent raison! Scott a fait la démonstration d'un leadership inspirant alors que Sun vivait des années difficiles. Innovation, humour, et résilience sont ses attributs. Il était facile d'accès lorsque présent sur le campus de Sun. Simplement humain mais tellement intelligent.

Jonathan Schwartz le remplace en Mai 2006. Un dirigeant brillant et très passioné. Alors que Sun est en train de réussir son redressement, Jonathan devra affronter un défi ambitieux. Il est plus que capable de l'affronter, il peut réussir avec panache. Juste une recommandation Jonathan, si je peux me permettre. Ne perd pas de vue le capital humain de Sun. J'ai été le témoin du départ de Sun de plusieurs individus de talent malgré leur désir de rester. C'est triste et de plus cela propage un mauvais message. Sun était une entreprise où il faisait bon travailler et cela lui permettait d'attirer la collaboration des plus brillants. bonne chance à toi, à Sun et à mes anciens collègues.

De fait, je récupère ma liberté de parole et je peux maintenant commenter la stratégie de Sun en toute indépendance. C'est ce que je ferai. Cela me permet également d'être engagé à vos côtés si vous avez le besoin d'un coup de main dans vos projets. Le Marketing 2.0 peut être dans votre camp.

2 commentaires:

François Ziserman a dit…

Bonjour Emmanuel, et bonne chance pour la suite de ton aventure 2.0
On aura surement l'occasion de se croiser, le monde est si petit et nos centres d'intérêts si proches !

François
www.ziserman.com

Emmanuel Obadia a dit…

Merci François.
A très bientôt donc au moins sur la toile.