18 avril 2007

Dans quel business sommes-nous: logiciels ou pub? Les dernières news de Google

Je ne pouvais pas m'empêcher de revenir sur les dernières annonces de Google (GOOG) accélérant innovation et suprématie -- lisez Google expands office software sur businessweek.com, pour attaquer Yahoo et Microsoft à la fois :

"Google a annoncé Vendredi vouloir débourser $3,1 Milliards pour faire l'acquisition de DoubleClick Inc, entreprise éditant une technologie d'administration de pub....Google a annoncé l'acquisition Mardi de Tonic Systems Inc., une startup basée à San Francisco et Melbourne, Australie. Cette entreprise est spécialisée en logiciel collaboratif de présentation et on peut s'attendre à ce qu'elle contribue aux futures versions de la suite bureautique de Google." -- businessweek.com

Cet article d'InformationWeek Google's Deal For DoubleClick Could Be The End Of Yahoo met un peu plus l'accent sur l'acquisition dans le domaine de la pub, et enfin voici ce que earthtimes.org rapporte à propos du deal Google Clear Channel:

"Google Inc. et Clear Channel Communications Inc. ont signé un accord pluri-annuel commercial publicitaireselon lequel Google va commercialiser ses pubs sur des stations radio, faisant ainsi son entrée dans ce qu'on désigne par le offline media -- radio, TV et même publications papier."

si vous n'avez pas encore réalisé que Google bouge sur deux fronts à la fois, la domination SaaS combinée à l'entrée dans la publicité de bout en bout par la porte du on line, vous avez du vivre sur une ile privée de tout accès aux médias depuis Janvier. Pas plus tard qu'aujourd'hui, MediaDailyNews rapporte comment les acteurs majeurs de la publicité réagissent : Google Looms Over Ad Research Summit, Seen More As Friend Than Enemy.

Dans quel business sommes-nous les amis? Logiciels ou pub ... peut-être les deux.

2 commentaires:

René a dit…

La réponse est dans la fameuse phrase de Patrick Le Lay et son temps de cerveau humain. Ce jour là tout le monde a compris que TF1 n'est pas une chaîne de télévision, mais une régie publicitaire dont les programmes ne sont qu'un intermède entre deux messages. Et non le contraire. Il n'y a pas de coupures publicitaires. Ce sont des coupures de divertissement entre duex pubs.
A mon avis c'est le même modèle pour Google qui, tout comme TF1 ne vit que de ses revenus publicitaires. C'est de la même manière une régie publicitaire supportée par l'excellence logicielle.
Je doute fortement que la suite Google Apps soit vraiment une arme de guerre contre Microsoft. Google est un nain dans la vente aux entreprises et je vois pas qu'il ait la volonté et surtout les moyens de gagner cette guerre là.

Pierre-Olivier a dit…

Pour aller un peu plus loin dans l'analyse et la prospective, tu devrais jeter un oeil sur cette note de Google Blogoscoped :

http://blog.outer-court.com/archive/2007-04-14-n32.html

A bientôt ;-)